Méditerranée

Le long chemin du Léman à la mer Méditerranée à vélo

À la sortie de Seyssel (Haute-Savoie), la nouvelle vélo-route longe cette zone naturelle protégée… À la confluence du Fier et du Rhône. Forçant son passage entre Alpes et Jura avant de filer plein sud… Grossi des eaux de la Saône, le grand Rhône s’offre sur tout son cours un époustouflant travelling jusqu’à la Méditerranée.

La voie verte qui le suivra bientôt va pouvoir garantir à ses « descendeurs » à vélo électrique, les mêmes spectacles et les mêmes émotions. Avec l’autre et très ambitieux programme ligérien “La Loire à vélo”… C’est le projet qui aura nécessité le plus long temps de gestation. Et demandé surtout, en amont d’un lancement effectif, la plus longue et patiente préparation. Environnement, collectivités locales, gestionnaires du fleuve et de ses centrales hydroélectriques, riverains, instances régionales.

De nombreuses difficultés pour réaliser cette vélo-route

À un niveau ou à un autre, tous les acteurs et tous les utilisateurs d’un fleuve aux fortes implications économiques et énergétiques auront dû être consultés. Avant que l’on puisse passer, ci, à un début de réalisation de la vélo-route rhodanienne. 500 km à terme dont il aura fallu négocier tronçon par tronçon le cheminement. Suivant une voie d’eau domestiquée depuis cinquante ans seulement, à une époque où l’environnement et le partage des usages étaient loin d’être la préoccupation première…

Des retards résultants de décisions tardives

Résultat, le passage à l’acte, les travaux proprement dits n’ont vraiment débuté qu’en 2003… Et l’ensemble ne sera vraisemblablement pas achevé avant cinq ans. Ce qui n’empêchera pas ses promoteurs d’ouvrir progressivement, rive droite, rive gauche, bribes et tronçons de la future vélo-route. Les maillons se greffant les uns aux autres pour permettre, dès les prochaines années déjà, d’ambitieuses balades à pied ou à vélo au fil de l’eau. Achèvement prévisible pour 2007-2008. On devrait pouvoir alors descendre le Rhône en roue libre, de Genève à Port-Saint-Louis.

Tout vient à point à qui sait attendre !

Les passages spectaculaires et les curiosités d’intérêt ne manqueront pas tout au long du futur « Léman à la mer Méditerranée ». Défilés du Rhône, marais de Lavours et zone lacustre du Bourget, traversée et confluence de l’Ain, Lyon enfin. Puis les coteaux du Rhône, sous les hauteurs du Pilat, Valence, entre Isère et Drôme, Viviers et le défilé de Donzère, Bourg-Saint-Andéol et la confluence des gorges de l’Ardèche. Avignon, Beaucaire, Tarascon et, pour finir, Arles et la Camargue… Dans sa partie sud, ici à la hauteur de Bourg-Saint-Andéol la vélo-route offrira le long du bras ancien du fleuve un parcours parfaitement exotique jusqu’à la Méditerranée !